Grand débat : ce qu'Emmanuel Macron devait annoncer

Si le chef de l'État à repoussé son allocution aux Français prévue lundi 15 avril, certaines des mesures qu'il devait vraisemblablement annoncer ont fuité.

FRANCE 2

L'incendie de Notre-Dame a bouleversé l'agenda du président de la République, qui devait s'adresser aux Français lundi 15 janvier à 20 heures afin de dévoiler des mesures censées répondre aux demandes nées du grand débat national. Néanmoins, quelques pistes ont fuité mardi. Parmi elles, une réindexation des retraites sur l'inflation est envisagée afin de redonner du pouvoir d'achat aux pensions inférieures à 2 000 euros.

Les niches fiscales visées

Pour la classe moyenne, la prime versée par les entreprises décidées fin décembre serait pérennisée, et toujours défiscalisée. Quant à l'impôt sur le revenu, il devrait baisser. Pour financer ces mesures, certaines niches fiscales pourraient sauter, et les actifs appelés à travailler plus. Les mères célibataires verraient aussi les pensions alimentaires garanties par l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République Emmanuel Macron lors d\'une réunion avec des maires de Corse dans le cadre du grand débat national, à Cozzano (Corse-du-Sud), le 4 avril 2019.
Le président de la République Emmanuel Macron lors d'une réunion avec des maires de Corse dans le cadre du grand débat national, à Cozzano (Corse-du-Sud), le 4 avril 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)