Procès LuxLeaks : dix-huit mois de prison avec sursis requis contre les deux lanceurs d'alerte

Le procureur vient de rendre ses réquisitions à l'encontre des salariés impliqués dans ce dossier.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Valéry Lerouge est en direct de Bruxelles. Il fait le point sur le procès LuxLeaks ce 10 mai. "Pour le procureur, il n'y a pas de lanceur d'alerte qui tienne. Il s'agit avant tout de violation du secret professionnel. Il requiert donc dix-huit mois de prison avec sursis contre les deux salariés du cabinet d'audit qui ont copié près de 30 000 pages de documents. Il s'agit d'Antoine Deltour et de Raphaël Halet. Ils risquent sur le papier jusqu'à 10 ans de prison", explique le journaliste. Ils avaient révélé les pratiques fiscales décriées du Luxembourg.

Jugement rendu fin juin

Le procureur se montre plus indulgent à l'égard du journaliste Édouard Perrin qui a divulgué ces documents dans Cash investigation sur France 2. Il requiert seulement une amende sans en préciser le montant. Le jugement placé en délibéré sera rendu d'ici la fin juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
capture d\'écran d\'Antoine Deltour, ex-employé d\'un cabinet de conseil, \"lanceur d\'alerte\" du scandale financier LuxLeaks - décembre 2014
capture d'écran d'Antoine Deltour, ex-employé d'un cabinet de conseil, "lanceur d'alerte" du scandale financier LuxLeaks - décembre 2014 ( FRANCE 2)