"Paradise Papers" : la fraude fiscale n'est pas assez sanctionnée selon trois quarts des Français, révèle un sondage

Un sondage Odoxa pour franceinfo dévoile, samedi, que 75% des Français jugent que la fraude fiscale est insuffisamment punie et qu'elle est même coûteuse pour l'économie du pays.

Des millions de documents issus principalement d\'une fuite de données du cabinet d\'affaires Appleby ont entraîné une semaine de révélations des \"Paradise Papers\" sur l\'optimisation fiscale. (Photo d\'illustration)
Des millions de documents issus principalement d'une fuite de données du cabinet d'affaires Appleby ont entraîné une semaine de révélations des "Paradise Papers" sur l'optimisation fiscale. (Photo d'illustration) (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Huit Français sur dix jugent que la fraude fiscale est coûteuse pour l'économie de leur pays, révèle un sondage Odoxa pour franceinfo*, publié samedi 11 novembre. Après une semaine de révélation des "Paradise Papers", 75% d'entre eux considèrent même qu'elle n'est pas assez sanctionnée. Si l'avis général de ce sondage admet majoritairement que la fraude fiscale n'est pas suffisament punie, les proportions divergent selon les sensibilités politiques et l'âge.

Chez les sympathisants de gauche, 82% des personnes interrogées dénoncent un manque de sanction, contre 76% pour ceux de droite et atteint 68%  chez les personnes sensibles aux idées du Front national (68%). Les différences sont aussi visibles en fonction de l'âge, où 55% des sondés les plus jeunes considèrent les sanctions insuffisantes, contre 81% chez les seniors.

La fraude fiscale se développe selon les Français

Cette enquête apporte un autre enseignement sur le regard porté par les Français sur cette pratique. Selon 68% des personnes interrogées, la fraude fiscale se développe. Au travers ce sondage, "on voit que les 'Paradise Papers' ne sont pas une affaire de journalistes", explique, à franceinfo, Céline Bracq. La directrice générale de l'institut Odoxa poursuit en indiquant que "les Français sont pessimistes, ils sont négatifs sur ces affaires de fraude fiscale. Malgré la communication du gouvernement cette semaine pour montrer les efforts qui sont menés, les trois quarts d'entre eux considèrent que les sanctions ne suffisent pas".

Ce sondage a été publié au terme d'une semaine de révélations des "Paradise Papers" sur l'optimisation fiscale, après analyse de millions de documents issus principalement d'une fuite de données du cabinet d’affaires Appleby. Ces documents ont été obtenus par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung et mis à disposition du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) dont la cellule Investigation de Radio France est partenaire.

*Cette enquête a été réalisée par Internet les 8 et 9 novembre, auprès d'un échantillon de 999 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles se trouvent 207 sympathisants de gauche, 119 sympathisants En Marche, 135 sympathisants de droite, hors FN, et 175 du FN.