Outre-Mer : la gestion de l'impôt épinglée

La Cour des comptes dresse un constat sévère sur la collecte des impôts en Outre-Mer : la gestion des impôts serait acceptable à La Réunion, dégradée en Guadeloupe et en Martinique, et très dégradée en Guyane et à Mayotte. David Boéri analyse ces données.

France 3

Qu'est-ce qui ne marche pas dans le recouvrement des impôts ? "La première difficulté c'est la taxe foncière, avec la multiplication des constructions illégales. La Cour des comptes en a relevé plus de 250 000 dans l'ensemble des départements d'Outre-Mer, soit 25% des bâtiments, avec des situations très diverses, de 9% à La Réunion jusqu'à 45% en Guadeloupe", explique le journaliste David Boéri.

Un plan d'action sur trois ans

Autre difficulté : les adresses postales. "C'est à peine croyable, analyse le journaliste : selon les calculs de la Cour des comptes, en Guadeloupe, seuls 47% des habitants ont une adresse fiable et normalisée". En cause, des communes qui n'appliquent pas systématiquement leurs obligations légales, à savoir donner des noms et des numéros de voies à chaque bâtiment. La Cour des comptes demande donc au gouvernement un plan d'action sur trois ans pour remettre de l'ordre dans les titres de propriété et dans les coordonnées postales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prélèvement à la source entrera en vigueur le 1er janvier 2019 pour les contribuables français.
Le prélèvement à la source entrera en vigueur le 1er janvier 2019 pour les contribuables français. (ALLILI MOURAD / SIPA)