Impôts : l'Outre-Mer épinglée

La Cour des comptes pointe les dysfonctionnements affolants de la collecte des impôts en Outre-Mer : le trésor n'a pas les outils pour l'assurer correctement. La situation est particulièrement préoccupante à Mayotte et en Guyane.

France 2

Des départements loin de la métropole, où le fisc ne parvient pas à collecter les impôts ; une gestion défaillante dénoncée par la Cour des comptes. À La Réunion, la collecte de l'impôt est jugée acceptable, en Guadeloupe et en Martinique, elle serait dégradée, et en Guyane et à Mayotte, très dégradée. En cause, tout simplement, l'absence de noms dans certaines rues. En Guadeloupe par exemple, le fisc ne possède pas d'adresse fiable pour 53% des contribuables.

La redevance sur les navires de commerce, 6 millions d'euros de manque à gagner

Des contribuables introuvables, des taxes nationales ignorées. À Mayotte par exemple, pas de cotisation sur les boissons alcoolisées, soit 500 000 € de manque à gagner. Et pas de redevance sur les navires de commerce, 6 millions d'euros en moins. Enfin, le système est critiqué pour la taxe foncière, notamment à cause de constructions précaires. Selon la Cour, beaucoup d'habitants d'Outre-Mer se retrouveraient à payer cet impôt réservé aux propriétaires, alors qu'ils ne possèdent pas le terrain qu'ils occupent.

Le JT
Les autres sujets du JT
La fondation France Générosités constate une baisse drastique des dons aux associations depuis la transformation de l\'impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière.
La fondation France Générosités constate une baisse drastique des dons aux associations depuis la transformation de l'impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)