La rentrée "galère" d'Emmanuel Macron

Avec le feuilleton Benalla, Emmanuel Macron a connu des vacances agitées à Brégançon (Var) ponctuées à la fin de l'été par la démission de Nicolas Hulot ou la nomination de Philippe Besson. Le tout présageant une rentrée compliquée.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Emmanuel Macron a essayé de faire bonne figure pendant toutes les vacances comme si de rien n'était. Mais fin juillet, l'affaire Benalla a explosé. Alexandre Benalla, proche collaborateur du président, est filmé en train d'agresser des manifestants à Paris le 1er mai. La publication de cette vidéo par Le Monde fait scandale. Cette affaire est la première crise du quinquennat Macron.

Ensuite, Nicolas Hulot démissionne le 28 août en direct sur France Inter. En claquant la porte du gouvernement, le ministre écologiste dénonce l'influence des lobbies sur les cercles du pouvoir.

Le lendemain, le "Gaulois réfractaire au changement", expression employée par Emmanuel Macron au Danemark, ne passe pas du tout. Le président apparaît déconnecté du peuple. Autre illustration avec la nomination de l'écrivain Philippe Besson, ami proche du couple Macron, au consul général des États unis à Los Angeles.

Enfin, il y a les hésitations concernant le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Conclusion : le défi pour la rentrée d'Emmanuel Macron sera de renouer avec les citoyens français et de rétablir un rapport de confiance.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Emmanuel Macron à Helsinki (Finlande), le 30 août 2018.
Emmanuel Macron à Helsinki (Finlande), le 30 août 2018. (JACQUES WITT / AFP)