Impôt : la fortune immobilière fait l'objet d'une nouvelle fiscalité

Sur le plateau du 12/13 de France 3, David Boéri nous explique en quoi consiste l'impôt sur la fortune immobilière qui va remplacer l'impôt de solidarité sur la fortune.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'impôt de solidarité sur la fortune va être transformé en un impôt sur la fortune immobilière. Seuls les biens immobiliers seraient concernés par cette fiscalité. "Selon les dernières statistiques disponibles, près d'un contribuable sur cinq assujetti aujourd'hui à l'impôt de solidarité sur la fortune déclare en réalité un revenu annuel inférieur à 51 000 euros, soit un peu plus de 4 200 euros par mois. Ils sont en tout 78 500 ménages dans ce cas. Ils sont relativement aisés, mais ne sont pas à proprement parler des fortunés. Parmi eux, il y a même 16 750 ménages qui gagnent moins de 18 700 euros par an. Des revenus qui, pour le coup, sont relativement modestes. Pour eux, cette réforme ne va absolument rien changer, ils seront toujours autant taxés avec, souvent, de vraies difficultés financières pour payer cet impôt", explique David Boéri.

Un paradoxe

Comment expliquer ce paradoxe ? "L'IFI, comme l'ISF, ne prend en compte que la valeur du patrimoine au-delà d'1,3 millions d'euros, pas les revenus de ce patrimoine. Du coup, plein de Français se retrouvent concernés, soit par héritage, soit à cause de la flambée des prix de l'immobilier", analyse le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une déclaration d\'ISF à Thionville (Moselle), le 11 octobre 2016.
Une déclaration d'ISF à Thionville (Moselle), le 11 octobre 2016. (MAXPPP)