Cet article date de plus de sept ans.

UBS interdit à plusieurs de ses employés de se rendre en France

Cette interdiction "jusqu'à nouvel ordre" concerne plusieurs collaborateurs de la banque suisse, mise en examen en France pour démarchage illicite.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La façade du siège de la banque UBS à Zurich (Suisse), le 14 novembre 2013. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Tout employé qui contreviendrait à cette interdiction risque le licenciement. Selon le site de la radio télévision suisse RTS, jeudi 1er mai, la banque suisse UBS, mise en examen en France pour démarchage illicite de clients, a interdit à plusieurs de ses gestionnaires de fortune de se rendre sur le sol français jusqu'à nouvel ordre.

L'interdiction toucherait "sans doute plusieurs dizaines de personnes", précise la RTS. UBS a convoqué les employés concernés avant le week-end de Pâques, ajoute la chaîne. La porte-parole d'UBS Dominique Scheiwiller a déclaré que la banque ne faisait aucun commentaire sur cette information. Et de justifier : "Il y a une procédure en cours, nous coopérons avec les autorités françaises." 

Mise en examen le 1er juin 2013 en tant que personne morale pour complicité de démarchages présumés illicites, la filiale française de la banque est soupçonnée d'avoir approché des fortunes françaises dans les années 2000 en vue de leur proposer des placements en Suisse non déclarés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Exil fiscal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.