Fraude fiscale : une amende inédite pour McDonald’s

Publié Mis à jour
Fraude fiscale : une amende inédite pour McDonald’s
Article rédigé par
P.-L. Monnier, J. Van Hove, L. Bazizin M. Birden, G. Marque, R. Schillaci, N. Pagnotta - France 3
France Télévisions

Le géant McDonald's a accepté de payer 1,25 milliard d’euros pour éviter des poursuites fiscales en France. C'est du jamais-vu dans l’histoire du fisc français.

Dans l’arrière-cuisine du groupe McDonald’s s’est concocté un micmac fiscal. Pour éviter un procès pour fraude fiscale en France, le géant américain accepte de payer une amende 1,25 milliard d’euros, soit 250 millions de Big Mac, le fameux hamburger de la marque. C’est une victoire pour les salariés militants de l’entreprise rassemblés le matin du jeudi 16 juin au tribunal de Paris. Au cœur de l’enquête : les revenus des restaurants de l’enseigne. Les chiffres d’affaire réalisés en France ont été transférés aux Pays-Bas puis au Luxembourg, où la fiscalité est plus avantageuse qu'en France.

"Un avertissement"

À la sortie de l’audience, l’avocate des plaignants Éva Joly était satisfaite. "Pour l’ensemble des multinationales de ce pays, c’est un avertissement. C’est fini. C’est exactement comme la corruption dans les années 1990", estime-t-elle. "Je tiens à dire qu’il s’agit d’un accord sans reconnaissance de faits, sans reconnaissance de culpabilité", déclare quant à lui Me Denis Chemla, avocat de McDonald’s France. L’accord met ainsi fin à plus de dix ans de litige avec le fisc.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.