Comptes en Suisse : Condamin-Gerbier dit avoir transmis sa liste à la justice

L'ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl & Cie affirme disposer d'une série de noms comprenant plusieurs personnalités françaises, dont des politiques.

La banque Reyl, à Genève, 15 juin 2013. Un information judiciaire visant l\'établissement a été ouverte pour \"blanchiment de fraude fiscale\".
La banque Reyl, à Genève, 15 juin 2013. Un information judiciaire visant l'établissement a été ouverte pour "blanchiment de fraude fiscale". (FABRICE COFFRINI / AFP)

Sa liste serait explosive. Pierre Condamin-Gerbier dit avoir transmis à la justice française, mardi 2 juillet, sa liste de personnalités ayant détenu un compte en Suisse.

"La liste et les éléments d'information dont j'ai fait état dans les médias depuis quelques semaines ont été transmis hier, dans leur grande majorité, à la justice française", a annoncé l'ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl & Cie, témoin dans l'enquête sur l'affaire Cahuzac. L'ancien cadre de Reyl avait affirmé en juin, devant des sénateurs, qu'il disposait d'une liste "d'une quinzaine" de noms d'ex-ministres ou d'actuels ministres détenteurs d'un compte en Suisse. Il estimait que Jérôme Cahuzac n'était qu'un "fusible".

Une information judiciaire a été ouverte fin mai pour "blanchiment de fraude fiscale" visant l'établissement Reyl, à la suite des déclarations de Pierre Condamin-Gerbier. Ce dernier, entendu comme témoin dans l'enquête sur l'affaire Cahuzac, avait affirmé que des contribuables français détenaient des avoirs chez Reyl. L'affaire a été confiée aux juges Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire, qui conduisent déjà l'enquête Cahuzac. Devant les députés, Pierre Condamin-Gerbier a refusé de dévoiler les noms des personnes pouvant figurer sur cette liste, estimant qu'elle était désormais du seul ressort de la justice, et que des "gens sont juges et parties à l'intérieur du Parlement".