Ayrault appelle les évadés fiscaux à "régulariser" leur situation

Près de 5 000 évadés fiscaux français se sont rapprochés de Bercy au cours de ces derniers mois dans le but de régulariser leur situation, selon Le Parisien.

Jean-Marc Ayrault, le 14 juin 2013 à l\'hôtel Matignon (Paris). 
Jean-Marc Ayrault, le 14 juin 2013 à l'hôtel Matignon (Paris).  (BERTRAND GUAY / AFP)

Jean-Marc Ayrault ouvre la porte aux évadés fiscaux. Le Premier ministre les a appelés samedi 15 juin à "régulariser" leur situation, et les a avertis que le "temps de la fraude, le temps des paradis fiscaux est en train de disparaître". Ceux qui veulent échapper à leur devoir fiscal "se trompent lourdement".

Un peu plus tôt dans la journée, Le Parisien révélait que 5 000 évadés fiscaux se sont rapprochés de Bercy au cours de ces derniers mois dans le but de régulariser leur situation"L'effort fiscal, la quasi-totalité des Français le respecte, mais un certain nombre de personnes s'en exonère", a remarqué tout d'abord le Premier ministre. "Le gouvernement leur dit, 'venez voir les services de l'Etat pour que vous puissiez régulariser votre situation."

Le Premier ministre a évoqué les "règles nouvelles, des règles strictes, des règles d'informations réciproques (...) pour que nul n'échappe aux règles communes du droit fiscal", que la communauté internationale est en train de mettre en place. "Donc, ceux qui veulent se mettre en conformité, il est temps. En revenant, ils se mettront en situation régulière, ils paieront leurs impôts et cela sera utile à la France".