VIDEO. Londres : les ministères déménagent en périphérie

Le cœur de Londres est devenu tellement cher que les ministères déménagent dans des quartiers plus excentrés. L’État compte aussi sur la vente de ses prestigieux bâtiments. Une équipe de France 2 fait le point.

FRANCE 2

À Londres, les ministères déménagent du centre-ville devenu beaucoup trop cher. Le personnel de White Hall a dû quitter ses superbes bureaux entre Trafalgar et Big Ben pour s’installer beaucoup plus loin, dans une tour située à Croydon, à 20 km du centre de Londres. À l’échelle de Paris, c’est comme quitter le 7e arrondissement pour aller travailler un peu plus loin que l’aéroport d’Orly.

Des ventes qui ont rapporté 2 milliards à l’État

"Un bâtiment officiel au cœur de Londres, comme ce ministère de la défense juste à côté, coûte 40 000 euros par an et par fonctionnaire. Des bureaux aux périphéries de la ville, comme à Croydon, ne coûtent que 4 000 euros par agent. Ces quatre dernières années, on a réduit la surface des bâtiments officiels de 2 millions de m², ce qui fait l’équivalent de 26 fois la taille de Buckingham Palace", a déclaré Bruce Mann, secrétaire financier du gouvernement britannique, initiateur du projet.   

En 2010, le cœur de Londres comptait 143 bâtiments officiels, il n’y en aura plus que 23 en 2020. Depuis 4 ans, leur vente a déjà rapporté plus de 2 milliards d’euros à l’État. Exemple avec Admiralty Arch, le quartier général de la Royal Navy, vendu à un promoteur immobilier qui compte en faire un hôtel de luxe. Le gouvernement britannique touchera des royalties sur les bénéfices de l’hôtel. Selon le journaliste de France 2, Loïc de la Mornais, les fonctionnaires comprennent le bien-fondé de ce vaste projet de déménagement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Parlement britannique à Londres (Royaume-Uni), le 26 septembre 2014.
Le Parlement britannique à Londres (Royaume-Uni), le 26 septembre 2014. (YUNUS KAYMAZ / AFP)