VIDEO. Les arènes de France en pleine mutation

Les stades français se transforment pour devenir des espaces à activités multiples: sports, musique, mais aussi boutiques et restauration. L'objectif est de rentabiliser le lieu, quitte à investir des sommes importantes.

FRANCE 2
Direction Lille où son grand stade n'est pas seulement un stade de foot. Il accueille de nombreux sports, mais aussi des concerts.
 
Le coût total de l'opération est de 324 millions d'euros, mais c'est le prix de technologies inédites. Par exemple, une partie de la pelouse de 4500 tonnes se soulève et glisse sur l'autre moitié du terrain.
 
Pour le directeur du lieu, l'investissement est important : " On y gagne de la flexibilité (…) et bien évidemment de l'argent ". 
 
Offrir un lieu de consommation à part entière
 
Des stades qui se veulent modulables, mais aussi distrayants. Le but est de pousser le visiteur à consommer sur place. Le Palais Omnisports à Bercy l’a bien compris, il est en plein travaux.
 
Dans un an, un restaurant, un bar et des espaces de vente vont être à disposition des usagers. Le but est de proposer un circuit de consommation au client sur-mesure.
Le JT
Les autres sujets du JT