Taxe foncière : cet impôt qui pèse de plus en plus sur les Français

La taxe foncière, qui a connu une augmentation de 35% en 10 ans, est devenue un boulet fiscal pour certains propriétaires français.

France 3

Les Français ont jusqu'à mardi 15 octobre pour payer leur taxe foncière, excepté ceux qui paient sur internet. C'est un impôt qui pèse de plus en plus lourd sur le portefeuille, avec une hausse de 35% en dix ans selon l'association des propriétaires. Et face à cette inflation, ils en appellent à la modération. À Paris, elle a ainsi augmenté de 80,9% à Paris entre 2008 et 2018, et elle a grimpé de 54,9% à Nantes (Loire-Atlantique).

Une baisse en vue des élections municipales ?

À Argenteuil, dans le Val-d'Oise, elle a connu une hausse de 64%. Une propriétaire de maison de 100 m2 a ainsi vu sa taxe foncière passer de 980 euros en 2015 à 1 505 euros en 2018, avant une légère baisse en 2019. "Cette année, j'ai payé 1 487 euros. Soit une baisse de 18 euros", confie Dalila Bouakha. "Je pense que c'est par rapport aux élections s'ils ont fait une baisse. Parce que depuis que je suis sur Argenteuil, ça a toujours augmenté", explique-t-elle. Ce que le maire dément.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avis d\'imposition pour la taxe foncière à Vertou (Loire-Atlantique), le 8 octobre 2017.
Un avis d'imposition pour la taxe foncière à Vertou (Loire-Atlantique), le 8 octobre 2017. (LOIC VENANCE / AFP)