Saint-Gaudens : une ville face aux effets pervers de la loi De Robien

La loi de Robien promettait des avantages fiscaux pour les acquéreurs de logements neufs. Mais elle a eu un effet pervers dans plusieurs villes, dont Saint-Gaudens (Haute-Garonne).

Voir la vidéo
France 2

Un millier de logements neufs en six ans. C’est peu dire que la ville de Saint-Gaudens a profité de la loi de Robien, qui promettait des avantages fiscaux à ceux qui investissaient dans des programmes de logements neufs. En contrepartie, les acquéreurs s’engageaient à les louer à des prix en dessous de ceux du marché. Problème, aujourd’hui, la majorité de ces appartements sont vides.

Un marché bouleversé

Certains ont tout de même profité de ce programme pour avoir accès à un appartement au loyer imbattable : 310 euros charges comprises pour un 43 mètres carrés. "Je suis agréablement surpris par le prix. Je gagne une centaine d’euros par rapport à mon ancien loyer qui était pour le même genre d’appartement", explique Bertrand Bouet, locataire, au micro de France 2. Le problème, c’est que la construction de 1000 logements en si peu de temps a bouleversé le marché immobilier de Saint-Gaudens, ils sont désormais impossibles à revendre sans perdre d’argent.

Le JT
Les autres sujets du JT