Des habitants d'une tour HLM relogés à cause de la délinquance

Dans le Pas-de-Calais, le maire PCF d'Avion a pris un arrêté de relogement pour tenter d'endiguer les actes de vandalisme dans une tour HLM à Avion. Ses 41 locataires vivaient depuis plusieurs années un véritable enfer.

C'est une tour HLM construite à la fin des années 60, en plein bassin minier. Un immeuble de 12 étages devenu depuis plusieurs mois une zone de non droit. Visé à plusieurs reprises par des actes de vandalismes graves et des incendies à répétition, le maire à pris un arrêté afin de reloger ses 41 locataires. Une décision trés rare voir inédite.

Des locataires soulagés 

Une décision saluée par les habitants de cet immeuble qui compte 72 logements. Tous les locataires vivaient dans la terreur. Confrontés tous les jours à des bandes de jeunes qui avaient pris l'habitude de squatter les cages d'escalier. Mais pour certains comme Augusta, la pilule est plus difficile à avaler. Agé de 87 ans, cette habitante a passé plus de 40 ans dans les murs de cette tour "infernale". Quitter son appartement pour cette octogénaire est un véritable crève-coeur. " Malgré ma peur, ça va être dur de m'en aller " avoue cette locataire très émue.

Un mois pour mettre à l'abri tous les habitants

Les 41 familles devraient être relogés " dans un delai de 30 jours a assuré le maire Jean-Marc Tellier. En attendant, le bailleur social à été tenu de prendre des mesures de gardiennage permanent afin d'assurer la sécurité des locataires de cette résidence sensible.

D\'ici un mois, la tour de Frênes sera vidée de tous ses locataires.
D'ici un mois, la tour de Frênes sera vidée de tous ses locataires. (J. Manand / J. Crinon / V. Biville)