APL : un nouveau calcul décrié

La réforme des aides au logement consiste à accorder les aides en fonction de la situation du moment et non plus, de la situation passée du demandeur.

France 2

Alexandra pourrait bientôt faire les frais de la réforme des APL. Locataire d'un petit appartement parisien, elle est étudiante et entre tout juste dans la vie active. La jeune femme perçoit aujourd'hui 206 € d'aides au logement par mois. Mais avec ses premiers salaires en 2020, elle pourrait rapidement perdre cette allocation. "En janvier, je commence également à rembourser mon prêt scolaire qui s'élève à plus de 700 euros par mois, donc ça devient une situation assez compliquée. Je n'avais pas prévu effectivement ces 200 euros en moins par mois", explique Alexandra Miron devant les caméras de France 2.

Un nouveau mode de calcul des APL

En cause, le nouveau mode de calcul des APL. Aujourd'hui, ces aides sont perçues sur la base des revenus perçus il y a deux ans. Mais dès janvier 2020, elle devrait être calculée en fonction des revenus des 12 derniers mois. Une réforme qui pour de nombreuses associations, fera plus de perdants que de gagnants.

Le JT
Les autres sujets du JT
La suppression intégrale de la taxe d\'habitation pour les 20% de ménages les plus aisés interviendra en 2023, et non en 2022 comme annoncé jusqu\'à présent.
La suppression intégrale de la taxe d'habitation pour les 20% de ménages les plus aisés interviendra en 2023, et non en 2022 comme annoncé jusqu'à présent. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)