Bretagne : depuis le confinement, les emménagements se multiplient

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bretagne : depuis le confinement, les déménagements se multiplient dans la région
France 3
Article rédigé par
R.Bonnant, K.Hannedouche, E.Kermarrec - France 3
France Télévisions

Effet du confinement, tout le monde semble vouloir vivre en Bretagne. Depuis un an, les déménageurs de la région sont débordés. Illustration à Vannes, dans le Morbihan.

Pour des déménageurs de Vannes (Morbihan), le travail ne manque pas depuis la fin du premier confinement, en mai 2020. Chaque semaine, ils réalisent des allers-retours entre la région parisienne et le Morbihan pour des nouveaux habitants qui cherchent un cadre de vie plus agréable. "Les gens s'y plaisent et c'est plus calme que la région parisienne", constate un déménageur.  

400 000 nouveaux habitants d'ici 2040

Parmi les nouveaux venus en Bretagne, un couple d'agents de voyage s'est installé dans le centre-ville de Vannes, à 2h30 de Paris en TGV, et tout près de la mer. "Notre fille est entrée à l'école aujourd'hui et elle sera à la plage ce soir, c'est un truc qu'on ne pouvait pas s'offrir à Paris", sourit le père de famille. Selon une récente étude de l'INSEE, la Bretagne fait partie du top 3 des régions les plus recherchées pour y habiter.

D'ici 2040, 400 000 nouveaux habitants devraient affluer, des séniors principalement et des jeunes actifs. "On a plus de monde qui vient s'installer en Bretagne que de gens qui partent de la Bretagne pour aller dans une autre région", observe un responsable d'une agence de déménagement. Conséquence, sur le marché immobilier breton, il y a une pénurie de biens depuis mai 2020. Les prix augmentent. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prix de l'immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.