Logement sociaux : des demandeurs toujours plus nombreux, Jean Castex veut encourager les communes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Logement sociaux : des demandeurs toujours plus nombreux, Jean Castex veut encourager les communes
Article rédigé par
J.Debraux, T.Souman, E.Prigant, P-J.Perrin, C.Verove, C.Motte, A .Tribouart, M.Barrois, N.Jauson - France 2
France Télévisions

Jean Castex a appelé les maires, mardi 28 septembre, à relancer la construction de logements sociaux. Il s'est engagé à aider les communes qui financeraient des HLM.

À Meudon (Hauts-de-Seine), Ichraf Ben Harfat vit à l'étroit avec son fils de huit ans dans moins de 20 mètres carrés. Depuis bientôt neuf ans, elle demande sans succès un logement social. "J'aimerais bien que ça change. Je veux avoir une vie normale", confie-t-elle. Comme elle, plus d'1,7 million de Français sont dans l'attente d'un logement social. Pour lutter contre la pénurie, la loi SRU existe depuis de 20 ans. Elle s'applique à 1 035 communes situées dans les grandes agglomérations, et impose un quota de 20 à 35% de logements sociaux.

250 000 nouveaux logements sociaux en deux ans

Dans les Bouches-du-Rhône, la commune de Châteauneuf-les-Martigues a presque doublé le nombre de logements sociaux en 13 ans. Béatrice et Alain Mouret viennent d'emménager après neuf mois d'attente dans un 47 mètres carrés, pour 600 euros de loyer. Au total, 45% des communes françaises concernées par la loi n'ont pas respecté leurs objectifs. Avec 6,39% de logements sociaux, Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) est le plus mauvais élève. Le gouvernement souhaite voir 250 000 nouveaux logements sortir de terre d'ici deux ans, et promet de simplifier les procédures de construction des HLM.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Logements vacants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.