Cet article date de plus de cinq ans.

Logement : les seniors discriminés par les banques ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Logement : les seniors discriminés par les banques ?
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les plus de 60 ans tirent la sonnette d'alarme. Les banques sont réfractaires à leur accorder un prêt pour l'achat d'un logement. Reportage de France 2.

France 2 a rencontré Dany Nowicki. Ellen'a failli jamais acheter sa petite maison.  Il y a deux ans, lorsqu'elle a demandé à sa banque un prêt de 70 000 euros sur dix ans, personne ne voulait lui accorder. Le problème ? Son âge, elle avait 60 ans. En insistant, le banquier lui propose un prêt à la condition qu'elle prenne une assurance senior qui coûte le double d'une assurance ordinaire. Une somme impossible à assumer.

Un courtier comme avocat

C'est grâce à un courtier, Damien Lagache, que cette dame a pu obtenir un prêt. Car cet intermédiaire à la confiance des banques. Mais son intervention à un coût, aux alentours de 2 000 euros. "C'est comme un avocat qui va défendre qui va défendre vraiment la cause de son client", explique le courtier qui refuse d'utiliser le terme de discrimination. "Il n'y a des personnes qui s'occupent que de ça dans les banques et qui ne verront jamais les clients".
Du coup, la plupart des séniors souscrivent de plus petits prêts, de 60 000 euros en moyenne sur une durée de 7 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.