Les éco-quartiers ont le vent poupe à Toulouse

70% de la population mondiale vivra dans les villes en 2050. En France, de plus en plus d'éco-quartiers se construisent. Louis Laforge vous emmène à la découverte de ce concept.

FRANCE 3

Louis Laforge s'est rendu au plus près des habitants des éco-quartiers. Ici, le tramway est le mode de déplacement le plus pratique et le plus respectueux de l'environnement. Nous sommes dans un des plus grands éco-quartiers de France : le quartier Andromède, sur la commune de Blagnac à quelques kilomètres seulement du centre de Toulouse (Haute-Garonne). "Ici, partout autour, il y a quelques années c'était des champs et des terrains vagues. Aujourd'hui, ces 200 hectares se transforment progressivement en une véritable petite ville écolo", explique le journaliste de France 3.

32 éco-quartiers labellisés

Avec 70 hectares d'espaces verts, la ville côtoie la campagne, même si les immeubles poussent comme des champignons. Des écoles, un lycée et des entreprises, déjà 4 000 emplois sur le site. Les commerces de proximité, eux, s'installent les uns après les autres histoire de créer une vraie vie de quartier. L'éco-quartier Andromède, créé en 2008 par Toulouse Métropole, compte actuellement 3 000 habitants. Ils devraient être 10 000 dans quelques années. Convaincre les gens de venir s'installer reste compliqué. Mais à Toulouse, les éco-quartiers ont le vent en poupe. D'autres villes suivent l'exemple toulousain. Le concept se développe un peu partout en France. Cette année, 32 éco-quartiers ont été labellisés, 85 autres le seront prochainement.

Le JT
Les autres sujets du JT