Précarité : les livres ont sauvé un ex-SDF de la rue

Philippe Cops raconte comment se réfugier du froid dans des bibliothèques l'a aidé à sortir de la rue, et à rejoindre Emmaüs.

France 3

Il a connu le froid et la rue. Philippe Cops raconte comment les livres l'ont sauvé. Depuis trente ans, il côtoie la misère, quand il était lui-même à la rue ou en s'engageant avec les compagnons d'Emmaüs. "J'ai zoné tout le temps dans la même rue. J'étais rue de la Banque, juste à côté de la Bourse. J'ai deux ou trois personnes qui se sont prises d'affection pour moi. Je pouvais laisser mes affaires, c'est très important de laisser ses affaires", explique-t-il.

"J'ai dû au moins lire un étage de la bibliothèque Pompidou"

Dans la rue, il fait une autre rencontre déterminante : les livres. "La seule façon de se réchauffer quand on est dans la rue, c'est soit on va dans le métro, dans les églises ou dans les bibliothèques. J'étais souvent dans les bibliothèques. J'ai dû au moins lire un étage de (la bibliothèque) Pompidou en cinq ou six ans. À chaque livre je voyageais", confie-t-il. Ensuite, il sera embauché par Emmaüs où il va, pendant vingt-cinq ans, trier et vendre des livres.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rentrée littéraire à Paris, le 20 septembre 2017.
La rentrée littéraire à Paris, le 20 septembre 2017. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)