Paris : près de 3000 personnes dorment dans la rue

Alors que le froid devrait à nouveau s’installer sur une grande partie de la France, la situation est difficile par les sans-abris. L’adjointe à la mairie de Paris chargée de la lutte contre l’exclusion fait le point.

Voir la vidéo
France info

La situation risque d’être particulièrement délicate pour les sans-abri à Paris avec le retour du grand froid. Dans ces conditions, la mairie de Paris annonce faire le maximum pour ne pas laisser les gens dans la rue. "Il y a près de 3.000 personnes que nous avons décomptées en situation de rue, 2.952 pour être très exact", explique Dominique Versini, adjointe à la mairie de Paris chargée de la lutte contre l’exclusion. Dans la capitale, des décomptes ont d’ailleurs été faits dans la nuit du 15 au 16 février : selon les chiffres de la mairie de Paris qui dispose de 350 équipes pour recenser les sans-abri, il y aurait donc 200 personnes dans les gares (chiffres SNCF), 377 dans les stations de la RATP, 49 dans les hôpitaux et 119 dans les parkings (chiffres Vinci).

3.000 places à trouver

"S’il n’y avait pas le plan grand froid, 800 personnes à la rue seraient à rajouter à ces 3.000 personnes, 3.624 pour être précis, rajoute Dominique Versini. Il y a des publics différents aux parcours différents. Ça va des femmes victimes de violences, aux migrants en passant par les travailleurs pauvres qui dorment dans leur voiture ou marchent toute la nuit." Il manquerait à Paris environ 3.000 places d’hébergement.

Une tente dans le 14e arrondissement de Paris, le 8 février 2018.
Une tente dans le 14e arrondissement de Paris, le 8 février 2018. (ROLLINGER-ANA / ONLY FRANCE / AFP)