Marseille : des victimes sous les gravats ?

De la colère et beaucoup d'émotion, lundi 5 novembre à Marseille (Bouches-du-Rhône), après l'effondrement de deux immeubles. Les pompiers craignent de trouver des victimes.

Rue d'Aubagne à Marseille (Bouches-du-Rhône), la journaliste Sidonie Canetto fait le point, quelques heures après l'effondrement de deux immeubles dans le centre-ville. C'est une mission délicate pour les pompiers. "À l'heure où je vous parle, les recherches ont repris, des recherches qui vont continuer toute la nuit [du 5 novembre]. Le bilan pour l'instant est de deux blessés mais il reste provisoire pour l'instant puisque sur l'un des immeubles qui se sont effondrés, neuf des 12 personnes qui occupaient cet immeuble n'ont toujours pas donné signe de vie", précise Sidonie Canetto.

Une issue qui pourrait être dramatique

"Des habitants disent avoir vu des gens remonter dans cet immeuble avant qu'il ne s'effondre. Une maman qui venait de déposer ses enfants à l'école ou encore un habitant qui rentrait de ses courses", précise la journaliste. "Les voisins sont très inquiets et peu confiants sur l'issue qui pourrait bien évidemment être dramatique", conclut Sidonie Canetto.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les secours au travail après l\'effondrement de deux immeubles, lundi 5 novembre, à Marseille.
Les secours au travail après l'effondrement de deux immeubles, lundi 5 novembre, à Marseille. (GERARD JULIEN / AFP)