Cash Investigation, France 2

VIDEO. HLM : des pots-de-vin pour obtenir un logement

Quelque 10 millions de Français habitent dans des logements sociaux et la moitié du parc est gérée par des sociétés privées. Les équipes de "Cash Investigation" ont découvert que certains des locataires auraient versé des pots-de-vin pour obtenir des appartements.

fr

Décrocher un logement social peut parfois nécessiter quelques arrangements avec la loi et les bonnes manières. "Il fallait payer 2 000 euros en liquide", explique une femme qui souhaite garder l'anonymat. Trois jours après le versement du pot-de-vin, elle signait le contrat qui lui permettait d'obtenir son logement. À l'époque, cette jeune femme était très mal-logée. Elle savait transgresser les lois avec cet arrangement, mais elle assure qu'elle n'avait pas le choix.

"Exploitation de la misère"

Dans cette résidence HLM de Cergy (Val-d'Oise), ce genre de cas ne serait pas isolé. Fatya en est certaine. Il y a quelques mois, elle est partie en guerre contre ces pratiques qui auraient fleuri dans son immeuble. Elle parle "d'exploitation de la misère". Mais le versement de pots-de-vin ne concernerait pas cette seule résidence. "Cash Investigation", diffusé mardi 23 avril à 21h05 sur France 2, a enquêté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un immeuble à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 14 avril 2017.
Un immeuble à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 14 avril 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)