Immobilier : dans l'ancien, ça va bien

Plus de 840 000 ventes de logements anciens en 2016. Le chiffre pourrait battre les records de 2011. La dynamique ne faiblit pas grâce aux taux d'intérêt très bas.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les propriétaires immobiliers peuvent se frotter les mains. Les prix des logements dans l'ancien ont augmenté entre 1 et 2% grâce aux taux historiquement bas (1,35%) des crédits immobiliers. Il suffirait donc pour un ménage d'avoir un revenu de 2 100 euros nets par mois pour acquérir un bien d'une valeur de 150 000 euros entièrement à crédit.

Hausse de 15% à Paris et 19% à Lyon

Parmi les ménages qui deviennent propriétaires, la catégorie ouvriers/employés reste majoritaire à plus de 40% dans l’Hexagone. En revanche, ce sont les cadres moyens et supérieurs qui peuvent se payer un toit dans la capitale. En France, les volumes des ventes seraient en hausse de 10% à Marseille, 15% à Paris et 19% à Lyon. Selon le site officiel des notaires de France, quelque 840 000 appartements et maisons auraient changé de propriétaires en 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence immobilière Laforêt, en 2008, à Paris. 
Une agence immobilière Laforêt, en 2008, à Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)