Cet article date de plus de cinq ans.

Il n'y aura pas de "coup de pouce" pour le smic au 1er janvier

Le salaire minimum va simplement bénéficier d'une hausse automatique de 0,55%, selon les informations des "Echos".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, dans la cour de l'Elysée, le 2 décembre 2015. (YANN BOHAC / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Pas de "coup de pouce" pour le salaire minimum. Le smic va simplement bénéficier d'une hausse automatique de 0,55%, le 1er janvier prochain, selon les informations des Echos, jeudi 3 décembre. Si la décision doit être annoncée le 14 décembre, devant la commission nationale de la négociation collective, le quotidien économique assure qu'il "n'y pas de débat".

Le dernier "coup de pouce" remonte au 1er juillet 2012

Le smic horaire brut devrait donc passer de 9,61 euros après arrondi à 9,67 euros à partir du 1er janvier. Il devrait atteindre pour un salarié à temps plein 1 466 euros brut par mois, soit 9 euros de plus qu'aujourd'hui, indiquent Les Echos. Le smic avait augmenté automatiquement de 0,8% au 1er janvier 2015. Le dernier "coup de pouce" remonte au 1er juillet 2012, juste après l'élection présidentielle. Le smic avait alors été revalorisé de 2%, dont 0,6% de coup de pouce.

Depuis, le gouvernement a suivi les préconisations d'un groupe d'experts qui recommande chaque année de ne pas accorder de coup de pouce supplémentaire. "Même si le chômage tend à se stabiliser, le futur reste encore très incertain", soulignent-ils, dans leur dernier rapport finalisé fin novembre, cité par Les Echos. Ce n'est donc "pas le moment d'ajouter à l'incertitude en cherchant à accélérer dès à présent la hausse des salaires".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.