Cet article date de plus de deux ans.

Grèves : la Conférence des présidents d'universités ne prévoit "pas de report systématique" des examens de janvier

Le président de la Conférence, Gilles Roussel, s'est exprimé, samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des étudiants lors d'un examen à la faculté de droit, à Limoges (Haute-Vienne), le 3 mai 2010. (MAXPPP)

"Il n'y a pas de report systématique, pas de mise en péril des examens." C'est la mise au point effectuée, samedi 4 janvier, par le président de la Conférence des présidents d'université (CPU), Gilles Roussel, alors que de nombreux examens sont programmés pour la semaine du 6 janvier, tandis que la mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit. Gilles Roussel estime que des reports peuvent survenir "ponctuellement" dans certains départements et pour certaines filières ou encore, les jours d'appel à la grève, "si les enseignants se déclarent grévistes".

En décembre, les perturbations dans les transports liées à la mobilisation contre la réforme des retraites avaient conduit plusieurs universités à reporter des partiels. Or, la mobilisation et les grèves doivent se poursuivre, avec une importante manifestation prévue jeudi, à Paris.

L'Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1), qui avait déjà annulé ou reporté certains partiels de décembre, a déjà annoncé reporter des examens prévus à partir de lundi. Ces derniers seront étalés sur trois semaines, entre le 13 janvier et le 1er février. En décembre, outre Paris-1, les universités de Nanterre, Lille ou Rennes-2 avaient décidé d'annuler ou de reporter leurs partiels.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.