Les salariés de Baccarat en grève

La prestigieuse cristallerie installée en Meurthe-et-Moselle est en difficulté. L'entreprise a perdu 200 emplois en deux ans. Une délégation s'est rendue au siège. Objectif : faire pression sur la direction. 

France 2

70. C'est le nombre de salariés de la cristallerie Baccarat qui ont quitté la Lorraine ce jeudi matin pour faire entendre leur voix au siège de l'entreprise à Paris. Le groupe est en difficulté, il a perdu 200 emplois en deux ans. "On a énormément de salariés qui sont partis et les savoirs-faire se sont taris", explique un homme. La manufacture fondée en 1764 est réputée dans le monde entier, elle a été rachetée il y a dix ans par un fonds américain spécialisé dans l'immobilier. Pour les salariés, le groupe n'a pas de stratégie d'avenir et laisse mourir la cristallerie à petit feu.

80% des salariés en grève

Ce jeudi matin, 80% des 520 salariés étaient en grève. Tous s'inquiètent des volumes de production. Moins 20% l'an passé, et un catalogue de plus en plus mince. 1 000 références aujourd'hui contre 6 000, il y a dix ans. S’il y a moins de travail, le savoir-faire se perd. Ici le métier se transmet souvent de père en fils. La direction n'a pas souhaité répondre à la presse. Elle met en avant un chiffre d'affaires stable, 50 millions d'euros en 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT