Cet article date de plus de sept ans.

Les routiers manifestent en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les chauffeurs fustigent l'utilisation, par les groupes de transport, de salariés étrangers moins bien payés que les Français. Ils demandent l'augmentation des salaires.

Les routiers lancent une grève à durée indéterminée à partir de dimanche 15 mars au soir. En cause, des salaires jugés trop bas. S'ils ne comptent pas paralyser le pays, des opérations escargot sont prévues sur les autoroutes.
Après deux ans de gel des salaires, les salariés de grands groupes demandent des augmentations. Le patronat refuse et préfère employer des routiers de l'est de l'Europe, moins chers. "Ils viennent de Pologne pour faire le travail à notre place. C'est comme ça depuis un certain nombre d'années", s'emporte José Zydower, chauffeur routier à Calais.

Les travailleurs étrangers 20% moins chers

"Les coûts de travailleurs étrangers sont environ 20% inférieurs à ceux des Français", explique le patron de Scanroad au micro de France 3. Les chauffeurs réclament une harmonisation européenne à la hausse. La loi Macron imposera de payer le salaire français à tous les chauffeurs traversant l'Hexagone, quelle que soit leur nationalité. Mais cela n'a pas suffi à rétablir le dialogue entre les salariés de la route en France et leurs dirigeants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.