Cet article date de plus d'un an.

Grève : plus de 200 manifestants se réunissent devant la raffinerie de Gonfreville en réponse aux réquisitions

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
200 manifestants ont dénoncé les réquisition sur le site de Gonfreville.
Grève : plus de 200 manifestants se réunissent devant la raffinerie de Gonfreville en réponse aux réquisitions 200 manifestants ont dénoncé les réquisition sur le site de Gonfreville. (France 3)
Article rédigé par France 3 - A-B. Robboh
France Télévisions
France 3
La pénurie de carburant continue de s'étendre, jeudi 23 mars, ce qui a provoqué l'annonce d'une réquisition du personnel gréviste. En réponse, depuis hier soir, des syndicalistes de la CGT se sont rassemblés pour ne pas se laisser faire.

"Le mouvement a débuté hier dès 21 heures à l’appel de la CGT TotalÉnergies de la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime)", rapporte la journaliste Ayi Benjamine Robboh, en duplex sur place, jeudi 23 mars. Entre 200 et 250 personnes se sont ainsi réunis devant les grilles du site. "La raison de cette mobilisation, c’est la demande de réquisition d’une partie du personnel par la préfecture de Seine-Maritime pour extraire du kérosène stocké dans la raffinerie afin d’alimenter les aéroports de Paris dont les réserves s’amenuisent", poursuit-elle.

La raffinerie la plus grande de France à l’arrêt

La nuit a été calme et n’a pas nécessité l’intervention des forces de l’ordre. Dans la matinée, les représentants syndicaux se sont entretenus avec la direction "qui a insisté pour pouvoir prendre ce fameux kérosène", précise Ayi Benjamine Robboh. "Non, c’est la réponse des syndicalistes. Le mouvement continue et pour rappel depuis ce mardi, les installations de la raffinerie de Gonfreville, la plus grande de France, sont à l’arrêt", conclut-elle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.