Retraites : "La réforme est un brouillon" et "il faut la suspendre", critique Bernard Cazeneuve

Invité sur France Inter ce mercredi matin, l'ancien Premier ministre socialiste de François Hollande a estimé qu'il fallait "suspendre cette réforme et engager une négociation autour d’un cadre clair".

Article rédigé par
avec France Inter - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bernard Cazeneuve sur franceinter mercredi 12 février 2020 (FRANCEINTER)

"La réforme [des retraites] est un brouillon", a estimé mercredi 12 février sur France Inter Bernard Cazeneuve, ancien Premier ministre socialiste. Pour lui, "il faut suspendre cette réforme et engager une négociation autour d’un cadre clair".

"Il vaut mieux, si on veut une bonne réforme des retraites qui se fasse avec un bon compromis et plutôt dans le consensus que dans la confrontation, faire le constat que la copie est un brouillon et reprendre la copie pour qu’elle soit intelligible" a ajouté Bernard Cazeneuve. L'ancien Premier ministre socialiste a estimé que "l'on est en train d’inventer un régime universel à dispositifs catégoriels spécifiques".

Les Français sont à bout, n’en peuvent plus de cette réforme confuse

Bernard Cazeneuve

à France Inter

Bernard Cazeneuve a ensuite donné son point de vue sur la méthode à employer : "Un, il faut regarder les conditions dans lesquelles on maîtrise techniquement les sujets qui permettent d’atteindre l’objectif d’une réforme universelle. Deuxièmement, si on veut une réforme à points, il faut que cette réforme à points garantisse, à ceux qui percevront une retraite, une retraite qui leur permette de vivre dignement. Il faut des garanties sur les conditions dans lesquelles le point permet à cette retraite d’être délivrée dans de bonnes conditions. Troisièmement, il faut la clarté sur le financement. Et quatrièmement il ne faut pas qu’il y ait d’âge pivot."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.