Réforme des retraites : les revalorisations salariales "concerneront les enseignants qui auront vocation à basculer dans le nouveau système", déclare Gabriel Attal

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse était l'invité du "8h30 franceinfo" vendredi 6 décembre. Il a précisé les contours de la revalorisation des salaires des enseignants.

"On va revaloriser la rémunération des enseignants", a confirmé Gabriel Attal, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale, sur franceinfo vendredi 6 décembre au lendemain de la manifestation contre la réforme des retraites qui a notamment mobilisé en masse les enseignants. "Ça sera autour de 400 à 500 millions d’euros par an et ça se fera de manière progressive, au fur et à mesure que des enseignants seront concernés par la bascule dans le nouveau système", a indiqué le secrétaire d'Etat à propos de la réforme des retraites.

Eviter une "profession pénalisée"

Cette mesure prise par le gouvernement a pour objectif de compenser l'effet négatif de la réforme des retraites sur les pensions des enseignants, explique Gabriel Attal. "Avec le nouveau système, Jean-Paul Delevoye a montré dans son rapport que les enseignants seraient une profession pénalisée si on s'en tenait au nouveau système", a-t-il rappelé.

Mais ces revalorisations salariales "concerneront les enseignants qui auront vocation à basculer dans le nouveau système", a-t-il précisé. Cette mesure sera "inscrite dans le texte de loi", a ajouté Gabriel Attal. Le projet de loi sur la réforme des retraites est attendu en janvier. 

150 écoles restent perturbées 

Globalement ce vendredi, les perturbations sont "marginales" dans les écoles de France, a indiqué Gabriel Attal, rappelant qu'il n'y avait "pas d'appel à un nouveau mouvement de grève" vendredi 6 décembre. 

Il a également précisé que 150 écoles sur 650 restaient perturbées à Paris "dont 75 où il y a plus de 50% de grévistes". Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, a lui indiqué sur France Bleu Paris qu'environ 70% des écoles, 450 sont ouvertes ce vendredi. Selon le rectorat, il s'agit simplement d'une différence de définition d'une école fermée, la mairie de Paris étant compétente pour décider si un service minimum d'accueil est mis en place.

Gabriel Attal, secrétaire d\'État auprès du ministre de l\'Éducation nationale sur franceinfo.
Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale sur franceinfo. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)