Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : "C'est un jeu dangereux auquel est en train de jouer le gouvernement", estime le secrétaire général de LR

Aurélien Pradié, secrétaire général des Républicains, a expliqué, vendredi sur franceinfo, que son parti ferait des propositions la semaine prochaine, notamment sur la pénibilité.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Aurélien Pradié député et secrétaire général du parti Les Républicains, invité de franceinfo le 30 octobre 2019 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

C'est la grève la plus longue dans les transports, depuis plus de 30 ans. La mobilisation contre la réforme des retraites ne s'est pas arrêtée pendant les fêtes de fin d'année et le dialogue semble complètement dans l'impasse. Les négociations doivent reprendre, mardi 7 janvier. "C'est un jeu dangereux auquel est en train de jouer le gouvernement", a déclaré Aurélien Pradié, vendredi 3 janvier sur franceinfo. Le député du Lot et secrétaire général des Républicains est "stupéfait de voir le gouvernement qui ne cesse d'aller dans une stratégie de dresser une catégorie de Français contre une autre."

>>> "On ne savait pas où on allait" : des cheminots se souviennent du conflit social de 1986, dont le record de durée a été battu par la grève actuelle

Les responsables de ce blocage sont "ceux qui font la stratégie du pourrissement", estime Aurélien Pradié. Pour réformer "notre pays sur un sujet aussi essentiel que les retraites", il ne faut pas jouer "les gros bras, en faisant le bras de fer entre les uns et les autres", a insisté l'élu LR.

Aurélien Pradié "refuse de choisir [son] camp entre les grévistes et le gouvernement. On peut aussi considérer que cette réforme des retraites est pourrie dans l'œuf depuis le départ, que personne n'y comprend rien". Les Républicains feront des propositions la semaine prochaine dans une prise de parole collective. "Nous nous exprimerons pour proposer des dispositions autour de la pénibilité qui doit être au cœur du dispositif des retraites", a conclu le secrétaire général des Républicains.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.