Grève du 9 décembre : le gouvernement appelle la RATP à porter plainte

Face aux altercations entre salariés de la SNCF survenues lundi 9 décembre, le gouvernement demande à la RATP de porter plainte.

france 3

Sifflets et fumigènes, c'est ce à quoi ont eu droit les chauffeurs de bus non grévistes de la RATP, de la part de leurs collègues en grève, dans la matinée du lundi 9 décembre. À l'entrée de certains dépôts comme à la porte de Vincennes, à Paris, des CRS ont même dû intervenir pour canaliser les grévistes venus perturber les départs de ceux qui ont décidé d'assurer leur service. "Certains n'acceptent pas que tu ne fasses pas grève, c'est dommage que les collègues se trompent de combat", s'exclame un conducteur.

>> Grève du 9 décembre : suivez la situation en direct

Des employés pris à partie

Dans une vidéo amateur, on peut apercevoir un chauffeur de tramway qui dégage les voies bloquées par des poubelles. Aussitôt descendu du tram, des insultes commencent à se faire entendre. Face à la violence verbale, le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, appelle la RATP à porter plainte. Pour l'heure, aucune amélioration du trafic n'est attendue jusqu'au 11 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
(LOIC VENANCE / AFP)