Grève du 5 décembre : un test déterminant pour le gouvernement

La grève du 5 décembre va être un tournant majeur pour le gouvernement qui compte bien aller au bout de la réforme des retraites. 

France 2

"La grève du 5 décembre est un test, mais aussi un bras de fer pour le gouvernement. L'exécutif mise sur un rapide ras-le-bol des grévistes. Près de 66% des Français se déclarent hostiles à la réforme des retraites. Il y a les salariés des régimes spéciaux qui vont perdre leurs avantages. Il y a aussi les autres salariés qui ne savent pas du tout ce qui les attend. Comme en 1995, c'est la SNCF et la RATP qui constituent l'étincelle qui allument la mèche", explique le journaliste de France 2 Arnaud Boutet. 

La grève de 1995 dans toutes les têtes

"La situation n'est pas tout à fait comparable avec celle de 1995. Jacques Chirac avait été élu sur le thème de la fracture sociale, pas sur une politique de la rigueur, d'où cette colère et ces 23 jours de grève. En 2017, la réforme des retraites faisait partie du programme d'Emmanuel Macron qui avait été ensuite validé par l'élection présidentielle. Mais depuis, il y a eu de nombreux épisodes, dont celui des 'gilets jaunes'. Comme en 1995 , le gouvernement promet qu'il y aura une concertation et juge que cette réforme est légitime. 1995 reste néanmoins en tout cas dans la tête de très nombreux acteurs", conclut Arnaud Boutet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les usagers sur un quai de la gare Saint-Lazare à Paris, lors de la grève d\'avril 2018.
Les usagers sur un quai de la gare Saint-Lazare à Paris, lors de la grève d'avril 2018. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)