Grève des transports : dans le chaos de la gare du Nord

À la SNCF, le taux de grévistes était en hausse jeudi 12 décembre. Seul un quart des trains circulait. La grève va-t-elle durer jusqu'aux fêtes ?

France 2

La scène se répète à chaque arrivée de train. Agglutinés, les voyageurs se précipitent pour entrer dans le wagon. La cohue est inévitable. C'est l'heure de pointe à Gare du Nord (Paris). Un seul RER sur trois circule. Il n'y a pas assez de places pour tout le monde, certains voyageurs sont sortis de force. D'autres se résignent à rebrousser chemin. C'est le huitième jour de perturbations sur le réseau francilien. Les trajets quotidiens sont devenus une épreuve de force.

Des bousculades inévitables

Les voyageurs sont partagés entre soutien et lassitude. "J'arrive tôt et je repars plus tôt. C'est fatigant, mais ils ont raison de le faire", explique une voyageuse. Avec plus de 100 000 voyageurs par jour, Gare du Nord est la gare la plus fréquentée d'Ile-de-France. Il est difficile de contrôler un tel afflux de passagers. Impossible d'éviter les bousculades malgré l'omniprésence des agents de régulation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passagers tentent de prendre le RER à la gare du Nord, à Paris, le 9 décembre 2019.
Des passagers tentent de prendre le RER à la gare du Nord, à Paris, le 9 décembre 2019. (JEROME GILLES / AFP)