Contestation sociale : un agenda bien chargé avant la grève du 5 novembre

En plateau, le journaliste de franceinfo, Martin Baumer, fait le point sur la contestation sociale et l'agenda bien chargé qui attend le gouvernement.

franceinfo

Alors que la contestation sociale s'accentue et que la grève du 5 décembre s'organise, le gouvernement aura un agenda bien chargé d'ici là. Dès la semaine prochaine, les étudiants, qui se sont déjà mobilisés, vont se remobiliser mardi 26 novembre, contre la précarité. "Nul doute que l'Élysée va suivre cette situation de très près, car très sensible", souligne le journaliste de franceinfo, Martin Baumer. Même chose pour les hôpitaux où la colère dure. Les professionnels appellent à manifester le 30 novembre prochain.

Un agenda international allégé

Puis il y aura la grève du 5 décembre. Plus la date approche et plus les professions à se joindre au mouvement sont nombreuses. Des manifestations qui s'ajoutent à celles pour le droit des femmes, la défense du climat et contre l'extension de la PMA, qui se dérouleront entre le 23 novembre et le 1er décembre. "La conséquence pour le chef de l'État, c'est un agenda international qu'il a souhaité alléger. Il n'ira pas en Espagne pour la Cop 25. Il décale par ailleurs un voyage en Côte d'Ivoire", détaille le journaliste en plateau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cheminots défilent contre la réforme des retraites, le 24 septembre 2019 à Paris.
Des cheminots défilent contre la réforme des retraites, le 24 septembre 2019 à Paris. (NICOLAS CLEUET / HANS LUCAS / AFP)