VIDEO. Quelles sont les conditions de travail chez Easyjet ?

Le personnel d'Easyjet est moins bien traité que celui d'Air France. Les hôtesses de l'air et stewards de la compagnie low-cost sont en grève.

FRANCE 2

Les hôtesses et stewards de la compagnie EasyJet sont en grève. Ils protestent contre leurs conditions de travail. Quelle différence y a-t-il entre les salariés d'Easyjet et ceux d'Air France ? Le journal de 20 heures fait le point.

Sur les vols courts, à Air France et EasyJet, il y a quatre hôtesses de l'air ou stewards à bord. Ceux-ci doivent arriver au moins 1h30 avant le vol. Ceux d'EasyJet doivent contrôler les bagages. Pendant le trajet aérien, le travail est le même. Au moment de la rotation au sol, c'est la course contre la montre chez EasyJet pour faire sortir les passagers, puis faire entrer les nouveaux. Ils doivent nettoyer la cabine en 30 minutes avant de redécoller. "Il y a une grande pression. C'est une question de coût pour la compagnie, des économies lorsqu'on passe moins de temps sur le tarmac", affirme Laeticia Oulaitoh, hôtesse EasyJet

Horaires flexibles

Les escales sont plus courtes que pour une compagnie traditionnelle. La journée de travail est similaire entre les compagnies : quatre vols par jours avec un salaire équivalent de 2400 euros net par mois pour un chef de cabine. La différence c'est que chez EasyJet on travaille beaucoup plus : 70 heures de vol contre 55 heures chez Air France, et le personnel doit être très flexible. "On peut nous changer d'horaires jusqu'à 20 fois par mois", peste un steward d'EasyJet.

Le JT
Les autres sujets du JT