Paris paralysé par la grève de la RATP

La grève a été très suivie à la RATP vendredi 13 septembre. Les transports en commun parisiens ont été chamboulés.

FRANCEINFO

Tous les usagers des transports en commun ont bien pris conscience du mouvement de grève chez la RATP vendredi 13 septembre. De nombreuses lignes de métro ne fonctionnaient pas, de même pour les RER. "Là, on ne sait pas si on va pouvoir rentrer dans notre point de chute en banlieue donc voilà, la galère continue", confie une passante.

Des wagons surchargés

Les rares lignes qui fonctionnaient se sont retrouvées surpeuplées. Les gens s'entassent dans les wagons pendant que d'autres préfèrent attendre le prochain RER. L'attente peut durer jusqu'à 1h30. Ce mouvement de grève reste parfois incompris aux yeux des usagers. "Je ne pense pas que ce soit les plus mal lotis en France niveau paie, niveau retraite. Je pense qu'il y a pire qu'eux", estime une femme attendant son moyen de transport. Beaucoup ont choisi de prendre la voiture mais se sont heurtés à des ralentissements. Près de 380 kilomètres de bouchons cumulés ont été constatés à 17h30 vendredi 13 septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une station de métro fermée, lors de la grève de la RATP, le 13 septembre 2019. 
Une station de métro fermée, lors de la grève de la RATP, le 13 septembre 2019.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)