Cet article date de plus de six ans.

Le covoiturage, la solution pour éviter les galères pendant les grèves

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Le covoiturage, la solution pour éviter les galères pendant les grèves
Le covoiturage, la solution pour éviter les galères pendant les grèves Le covoiturage, la solution pour éviter les galères pendant les grèves (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

La grève du 22 mars générera des perturbations dans les transports en commun, au point que les usagers s'organiseront par leur propres moyens, notamment en ayant recours au covoiturage.

Ce jeudi 22 mars, un appel à la grève nationale pour la défense du service public risque de fortement perturber les transports en commun, notamment les 4,5 millions de personnes qui prennent chaque jour le train. Et pour ne pas être pris au dépourvu, les usagers se mobilisent et ont recours pour certains au covoiturage. Si un usager rappelle qu'un trajet en train prend 20 minutes contre un peu plus d'une heure pour le covoiturage, les circonstances obligent au système D.

Les bus pourraient doubler leur capacité d'accueil

"On observe un pic de 20% des recherches de passagers", indique Laure Wagner, porte-parole du site de covoiturage Blablacar. Et ce partout en France et pour tous les types de trajets pour pallier à l'indisponibilité des Ter et autres TGV. Et avec 36 jours de grèves annoncés par la SNCF, le transport de passagers se fera aussi par les bus. Les compagnies iront même jusqu'à doubler leur flotte afin de satisfaire la demande. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.