Air France : une compagnie en danger ?

Gérard Feldzer, ancien commandant de bord, est l'invité du Soir 3 pour évoquer la situation à Air France, après le rejet par les salariés des propositions salariales de la direction.

France 3

Avec près de 300 millions d'euros de pertes depuis le début du mouvement social et un président démissionnaire après avoir été désavoué par ses salariés, Air France risque-t-elle la banqueroute ? "Si ça continue comme ça, oui", répond Gérard Feldzer, qui ajoute que "cela va prendre quelques semaines ou quelques mois, mais il va vraiment falloir se poser des questions, car la concurrence n'attend pas, elle".

Face aux compagnies low cost, Air France risque en effet de se retrouver très rapidement dans une position particulièrement délicate, comme l'explique l'ancien commandant de bord.

Air France "victime du succès"

"C'est paradoxal, on est victime du succès. Il y a un bénéfice qui a été fait et ce n'est pas anormal que le personnel puisse en bénéficier, sauf qu'on ne sait pas où mettre le curseur", analyse Gérard Feldzer, qui estime "qu'un manque de dialogue social s'est installé", aboutissant à la situation actuelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Marc Janaillac, le 27 juillet 2016, à Paris.
Jean-Marc Janaillac, le 27 juillet 2016, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)