Cet article date de plus de trois ans.

Air France : la grève s'installe

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Air France : la grève s'installe
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le conflit au sein de la compagnie Air France semble dans une impasse : le PDG a réaffirmé qu'il n’y aura pas d'augmentation de salaire, ce vendredi 6 avril au matin.

Le conflit sur les salaires à Air France s'enlise : nouvelle réunion hier entre les pilotes et la direction, et nouvel échec : l'intersyndicale réclame toujours 6% d'augmentation générale, soit 240 millions d'euros pour la compagnie. Pour Françoise Rodolfi, du syndicat UNSA personnel navigant et commerciaux, "il n'y a aucune négociation possible, on nous reçoit parce que c'est la loi, à chaque préavis, mais il n'y a absolument aucune discussion possible. On n'est absolument pas dans le dialogue social."

590 millions d'euros de bénéfices

La direction propose seulement 1% d'augmentation, le rattrapage des bas salaires, et une prime d'intéressement. En 2017, Air France a renoué avec les bénéfices, 590 millions d'euros. Les salaires sont bloqués depuis cinq ans, mais pour le PDG, c'est trop tôt pour une augmentation générale : "Elle remettrait en cause les efforts qui ont été effectués ces dernières années pour rattraper le retard de compétitivité d'Air France, et elle ne permettrait pas de préparer l'avenir, c'est-à-dire d'acheter des avions, de créer des emplois", a expliqué Jean-Marc Janaillac sur RTL ce vendredi 6 avril au matin. Un bras de fer qui commence à coûter cher : fin avril, il y aura eu 9 jours de grève en trois mois ; la facture pour la compagnie avoisinera les 200 millions d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève des transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.