Air France : la grève s'installe

Le conflit au sein de la compagnie Air France semble dans une impasse : le PDG a réaffirmé qu'il n’y aura pas d'augmentation de salaire, ce vendredi 6 avril au matin.

FRANCE 3

Le conflit sur les salaires à Air France s'enlise : nouvelle réunion hier entre les pilotes et la direction, et nouvel échec : l'intersyndicale réclame toujours 6% d'augmentation générale, soit 240 millions d'euros pour la compagnie. Pour Françoise Rodolfi, du syndicat UNSA personnel navigant et commerciaux, "il n'y a aucune négociation possible, on nous reçoit parce que c'est la loi, à chaque préavis, mais il n'y a absolument aucune discussion possible. On n'est absolument pas dans le dialogue social."

590 millions d'euros de bénéfices

La direction propose seulement 1% d'augmentation, le rattrapage des bas salaires, et une prime d'intéressement. En 2017, Air France a renoué avec les bénéfices, 590 millions d'euros. Les salaires sont bloqués depuis cinq ans, mais pour le PDG, c'est trop tôt pour une augmentation générale : "Elle remettrait en cause les efforts qui ont été effectués ces dernières années pour rattraper le retard de compétitivité d'Air France, et elle ne permettrait pas de préparer l'avenir, c'est-à-dire d'acheter des avions, de créer des emplois", a expliqué Jean-Marc Janaillac sur RTL ce vendredi 6 avril au matin. Un bras de fer qui commence à coûter cher : fin avril, il y aura eu 9 jours de grève en trois mois ; la facture pour la compagnie avoisinera les 200 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'intersyndicale d\'Air France est en conflit salarial avec la direction depuis février. 
L'intersyndicale d'Air France est en conflit salarial avec la direction depuis février.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)