Roissy-Charles-de-Gaulle : les grévistes ont levé le blocage, les négociations sont toujours en cours

Les salariés manifestent contre un plan social à venir. Des retards sont signalés mais pour l'heure, pas d'annulation de vols, a appris franceinfo de source aéroportuaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Terminal 2E à l'aéropor Roissy-Charles-de-Gaulle (illustration). (ERIC PIERMONT / AFP)

Une manifestation est en cours depuis vendredi 2 juillet matin à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris, rapporte Aéroports de Paris sur son compte Twitter. Les 700 salariés grévistes se tiennent toujours en début d'après-midi devant les portes du Terminal 2E mais ils ne bloquent plus l'accès aux postes frontières. Une nouvelle séance de négociations a débuté à 14h. Ils réclament l’arrêt du plan d'adaptation des contrats de travail (PACT) et du plan social d'économies qui en découle.

De premières négociations avec la direction ont permis d'obtenir quelques avancées. Les salariés ont notamment obtenu l'assurance de ne pas avoir de baisse de rémunération au-delà de 5%. Selon Rachid Eddaidj, secrétaire général de la CFE-CGC d'Aéroports de Paris, "au 1er janvier 2024, quelle que soit la situation du trafic, les salariés retrouveront la base de leur salaire de 2019". 

On compte des retards allant de 30 minutes à une heure, selon les départs. Il n'y a pas d'annulation de vols, a appris franceinfo de source aéroportuaire. Les retards depuis le terminal Orly 3, où une manifestation était également en cours vendredi matin, ne dépassaient pas les 15 minutes.

D'autres difficultés étaient à craindre sur les accès routiers et sur certaines procédures d'enregistrement des bagages, avait prévenu ADP sur les réseaux sociaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève des transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.