Grève des fonctionnaires : quelles sont les perturbations prévues ?

Sur le plateau du 12/13, le journaliste de France 3 David Boéri revient en détail sur le mouvement de grève des fonctionnaires, prévu le mardi 10 octobre.

FRANCE 3

Un vaste mouvement de grève des fonctionnaires est prévu en France, mardi 10 octobre. Sur le plateau du 12/13, le journaliste de France 3 David Boéri détaille les perturbations à venir. Le journaliste précise que "c'est au niveau de l'éducation nationale que le mouvement pourrait être très suivi : seul l'accueil des élèves des écoles primaires et maternelles sera obligatoirement assuré comme le prévoit la loi. Du côté des hôpitaux, les opérations les moins urgentes devraient être reportées. Le trafic aérien sera également perturbé par la grève des aiguilleurs du ciel : 30% des vols ont d’ores et déjà été annulés. À l'inverse, pas de perturbations dans les transports en commun, à la SNCF comme à la RATP".

Un pouvoir d'achat en baisse

David Boéri poursuit en détaillant les différents motifs qui ont poussé les fonctionnaires à faire grève. "Ils dénoncent la baisse de leur pouvoir d'achat et la dégradation de leurs conditions de travail avec la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires d'ici la fin du quinquennat et la disparition d'un grand nombre d'emplois aidés. À cela s'ajoute le rétablissement d'un jour de carence en cas d'absence maladie. Les syndicats s'opposent également au gel du point d'indice reconduit pour 2018, alors qu'il avait augmenté en 2016 et 2017 après cinq années de blocage. La question est d'autant plus sensible que pour les fonctionnaires, la hausse de la CSG ne sera que compensée, alors que les salariés du privé gagneront en pouvoir d'achat avec la baisse des cotisations sociales. Le Premier ministre l'a confirmé en annonçant le versement de primes pour l'année 2018", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors d\'une manifestation des agents de la fonction publique territoriale, le 7 mars 2017, à Paris.
Lors d'une manifestation des agents de la fonction publique territoriale, le 7 mars 2017, à Paris. (LEON TANGUY / MAXPPP)