Fonctionnaires : les raisons de la grogne

La grève prévue demain, mardi 10 octobre, à l'appel des syndicats de fonctionnaires, s'explique par les revendications de ces derniers. Ils veulent défendre leur pouvoir d'achat et ils protestent contre la politique du gouvernement les concernant.

FRANCE 2

Hôpitaux, transports, écoles, services municipaux... Pour la première fois depuis 10 ans, tous les syndicats des 5 millions et demi d'agents appellent à manifester. À Toulouse (Haute-Garonne), ces fonctionnaires s'estiment abandonnés et déconsidérés par le gouvernement. "On manque de personnel et on n'arrive pas à faire le travail demandé", affirme un homme.

"Un problème de reconnaissance"

Tous les fonctionnaires contestent d'abord le gel de leur rémunération en 2018, un point d'indice figé et des salaires également pénalisés par la hausse de la CSG. Le gouvernement promet des mesures de compensation, mais pour les syndicats, le compte n'y est pas. "Quand vous allez dans les hôpitaux, quand vous regardez ce qui se passe dans la police ou dans un certain nombre d'autres secteurs, vous voyez un problème de reconnaissance", estime Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation contre l\'austérité le 15 mai 2014 à Paris. 
Manifestation contre l'austérité le 15 mai 2014 à Paris.  (CITIZENSIDE / CHRISTOPHE ESTASSY / CITIZENSIDE.COM / AFP)