Cet article date de plus d'un an.

Hôpitaux : les services d'urgences à bout de souffle

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Hôpitaux : les services d’urgences à bout de souffle
Hôpitaux : les services d’urgences à bout de souffle Hôpitaux : les services d’urgences à bout de souffle (France 2)
Article rédigé par France 2 - Y. Haefele
France Télévisions
France 2

Confrontés à un manque de lits et de personnels, de nombreux services d’urgences sont en grande difficulté. À Limoges (Haute-Vienne), l’attente peut être très longue pour les patients.

Pour certains patients, il vaut mieux ne pas être pressé aux urgences pédiatriques de Limoges (Haute-Vienne). La nuit, il n’y a qu’un médecin titulaire et deux internes, qui doivent très souvent prioriser les urgences. "Il m’est arrivé de rester jusqu’à minuit ou une heure du matin, en arrivant à 20 heures", témoigne une patiente. "La fois dernière, je suis venue et j’ai passé toute la journée ici", confie une autre femme.

Un appel à la grève mardi 7 juin

Un système déjà à bout de souffle au moment où les soignants aimeraient aussi prendre des vacances, à l’approche de l’été. Les professionnels jugent la situation préoccupante car il manque des soignants. Neuf collectifs et syndicats appellent à la grève, mardi 7 juin. Ils réclament des recrutements supplémentaires et des hausses de salaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.