Grève au CHU de Toulouse : l'hôpital n'accueillera que les "urgences vitales"

Une nouvelle journée de grève est organisée lundi dans cet hôpital de Toulouse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les urgences de l'hôpital Purpan de Toulouse (Haute-Garonne), le 29 septembre 2020. (MAXPPP)

Les urgences adultes de l'hôpital Purpan de Toulouse seront uniquement ouvertes aux "urgences vitales" à partir de lundi soir, a prévenu le CHU, dimanche 12 juin, après l'annonce d'une journée de "grève totale" des soignants. "En raison d'une grève massive coordonnée au sein des urgences, le CHU de Toulouse adapte l'activité des urgences et de ses services médicaux et chirurgicaux pour assurer sa mission de santé publique et la sécurité des patients", pouvait-on lire sur Twitter et Facebook.

Dans son communiqué, le CHU a ainsi invité les patients ne nécessitant pas une prise en charge "urgente" par le Samu à contacter les établissements privés de santé, leur médecin traitant ou la maison médicale de garde la plus proche, à partir de lundi à 18 heures. La direction de Purpan a par ailleurs annoncé l'activation du plan blanc "pour répondre à l'obligation de service public hospitalier et assurer la sécurité des soins aux personnes malades".

"Le mépris continue"

La journée de grève de lundi, organisée notamment par la CGT, intervient moins d'une semaine après une forte mobilisation des syndicats et collectifs hospitaliers à travers toute la France, pour réclamer des hausses de salaires et d'effectifs. "Le mépris continue envers le personnel des urgences. Les revendications pourtant simples et de bon sens des agents sont encore brutalement refusée par la direction", a justifié le syndicat dans un communiqué, appelant à une "grève totale".

"Aux urgences, nous travaillons dans des conditions inacceptables, avec un seul binôme infirmier/soignant pour 25, voire parfois 40 patients", a affirmé Julien Terrié, un représentant syndical CGT, pointant une "mise en danger des patients". Les représentants syndicaux des urgences psychiatriques de Purpan ont également annoncé se joindre à la grève "pour dénoncer les conditions d'accueil des patients (...) qui se dégradent dangereusement depuis plusieurs années".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève aux urgences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.