VIDEO. Grève des urgences : une journée au cœur de l'hôpital d'Épinal

France 2 a passé une journée auprès du personnel des urgences de l'hôpital d'Épinal dans les Vosges.

France 2

Devant le centre hospitalier d'Épinal (Vosges), on trouve le piquet de grève du personnel des urgences, à bout. À l'intérieur, le personnel continue pourtant sa mission de soins. Le long du couloir qui dessert le service, des patients attendent sur des brancards. Rien d'exceptionnel pour les employés, dans un espace devenu bien trop exigu face à la hausse d'activité.

Repenser le système de soins

Sylvain Henry, chef de service des urgences d'Épinal exerce la médecine d'urgence depuis 20 ans, sans cesse partagé entre son téléphone et les soins vitaux des patients. "On n'a pas de brancardier la nuit donc c'est les infirmières qui brancardent, les médecins passent leur temps à chercher des lits", regrette-t-il. À Épinal, il faut en moyenne 1h30 à 2h pour être vu par un médecin. Ces délais génèrent parfois des tensions, difficiles à gérer pour les soignants. Pour ces professionnels, la promesse des 70 millions d'euros n'est pas suffisante, c'est tout le système de soins qu'il faut repenser pour espérer guérir les urgences. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un employé des urgences en grève, le 9 mai 2019 à Paris.
Un employé des urgences en grève, le 9 mai 2019 à Paris. (MATHIAS ZWICK / HANS LUCAS / AFP)