Crise aux urgences : vers la fin du mouvement de grève des soignants ?

Les annonces faîtes lundi 9 septembre par la ministre de la Santé Agnès Buzyn pour répondre à la crise des services d'urgence étaient très attendues par les professionnels. En direct de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Frédérique Prabonnaud fait le point.

FRANCE 2

Les annonces du Plan Buzyn et ses 12 mesures clés lundi 9 septembre n'ont pas convaincu les personnels soignants."Ce qu'on entendait ce matin (mardi 10 septembre) autour du café, c'était que leurs revendications n'ont pas été écoutées. 'Ils ne nous entendent pas' disait une aide-soignante parisienne. 'On a besoin de personnel maintenant. On ne peut pas attendre'. Un de ses collègues venu de Nantes (Loire-Atlantique) racontait que le nombre de passages aux urgences augmentait mais les moyens sont restés constants", détaille Frédérique Prabonnaud en direct depuis Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), lieu de réunion du collectif inter-urgences qui doit décider mardi 10 septembre s'il poursuit ou non la grève.

Le personnel reste très critique 

Les représentants du collectif inter-urgences qui ont lancé la grève en mars 2019 restent très critiques à la suite des annonces de la ministre de la Santé Agnès Buzyn. "Pas de financements supplémentaires, pas de réouvertures de lits, pas assez de revalorisations pour les personnels. L'assemblée générale a commencé avec un état des lieux (...) on saura vers 16 heures ce qu'il en est de la suite de ce mouvement", conclut Frédérique Prabonnaud.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, lors de la présentation de son plan pour les urgences, à Paris, le 9 septembre 2019.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, lors de la présentation de son plan pour les urgences, à Paris, le 9 septembre 2019. (ERIC FEFERBERG / AFP)